Conseiller

J'ai constaté que certains particuliers hésitaient à contacter un conseiller en gestion de patrimoine et ce, pour plusieurs raisons :

 * L'importance de mon patrimoine :

Ai-je suffisamment de patrimoine pour être géré par un cabinet ?
Chez Chillaz Conseil, je suis votre seul contact car je préfère travailler de façon indépendante depuis 2007. J'ai géré, de par mes expériences, des portefeuilles de toutes tailles et accueille tout type de profil, sans sélection quant au montant versé. Mon objectif est une relation de qualité sur la durée au service de votre performance.

* La peur des frais :
Combien ce Cabinet va-t-il me prélever comme frais ?
De faibles frais d'entrée à l'ouverture d'un contrat vous permettent de gagner de l'argent très rapidement. Quoi de mieux que de commencer une relation de confiance avec des performances positives dans les premiers jours... Prendre des frais d'entrée élevés, c'est rebuter tout client à reverser ultérieurement.
Les frais de transfert sont souvent nuls (PEA par exemple) et les frais d'entrée en assurance-vie au maximum de 1% en fonction du niveau de risque.

 



* La peur du banquier :
Le banquier exerce dans l'esprit des particuliers respect et crainte qui ne sont absolument pas justifiés.
Combien votre banque vous prend-t-elle comme frais (frais de tenue de compte, agios, frais d'entrée sur assurance-vie...) chaque année ?
Quel est son degré de réactivité pour une prise de rendez-vous, une question juridique ou même un rappel suite à contact ?
Quelles sont les performances annuelles et le degré d'implication de votre interlocuteur dans le suivi de vos contrats (arbitrages) ?
Je vous rappelle que mon objectif premier est votre satisfaction dans le suivi et les performances qui en découlent. Ce qui n'est pas souvent le cas dans votre Banque, où la relation est souvent déséquilibrée...

* La réputation, la solidité et l'intégrité du gérant :
En décidant de confier tout ou partie de vos avoirs à un cabinet, il s'agit de savoir en premier lieu si le gérant exerce son métier en suivant la réglementation attachée à sa profession.
Vous devez alors vérifier que mes conditions d'exercice de la profession sont honorées (voir la rubrique La Philosophie du Cabinet).
A titre d'information, je gère une grande partie de mes 200 clients depuis 2002, la fidélité de la clientèle étant un gage de sécurité pour vous...

Pour résumer, bien conseiller, c'est tout d'abord prendre le temps d'écouter et connaître son client mais aussi lui permettre d'exprimer ses motivations et ses choix de vie. Un conseil objectif et indépendant est le fondement d'une relation de confiance pérenne. Si les bases du contrat établies lors du premier entretien (bilan patrimonial) se révèlent solides, le conseil n'en sera que plus optimisé dans la durée.